• Chausey par Jean Puel

    « Iles Chausey - La Grande Ile »

                 Cliché J. Puel. - Positif sur papier «aristo» satiné, collé sur papier de Chine intermédiaire beige, lui-même collé au centre d'une cuvette rectangulaire aux angles arrondis d'un carton support blanc rectangulaire. - Tache d'humidité sur la partie supérieure du carton. - Signature au crayon sous l'angle inférieur gauche de la photographie. - Titre au crayon sur la partie inférieure du carton support de la main de l'auteur. - Format photo : 11,3 x 16,1 cm. - Format papier intermédiaire : 12 x 17 cm. - Format carton support : 17,9 x 24 cm. - Négatif d'origine sur plaque de verre au gélatino-bromure d'argent.

                 Superbe «Marine», vue de Chausey en direction du sud-est par un temps gris et nuageux, la marée est basse car certains bateaux à droite sont à cale sèche.

                Au premier plan des rochers couverts de goémon donnent de la profondeur à l'image et nous invitent à y entrer.

                Sur l'eau un doris s'est arrêté, le pêcheur a relevé la godille, il transporte un passager qui n'est pas un pêcheur : c'est un citadin avec casquette de ville et gros veston de laine ; est-ce Puel?  certains détails nous le laissent penser, le doris n'est pas trop éloigné de l'appareil afin de revenir rapidement enlever la plaque, et le passager fixe intensément l'objectif, de plus, les photographes ont souvent eu l'habitude de se photographier dans les lieux qu'ils affectionnaient. Mais rien ne nous le prouve.

                Sur l'île on distingue nettement de gauche à droite : l'hôtel Moulin, reconnaissable à son absence de toit, le phare, la maison blanche du capitaine, la chapelle des carriers, les toits du village des Blainvillais, et enfin l'hôtel des Iles. Les bateaux au mouillage à gauche, sous les pins maritimes qui jouxtent la «Pyramide», de par l'éloignement sont plus difficiles à identifier. Le bateau blanc ressemble au bateau le «Mont-Saint-Michel», et le noir en partie caché par le premier est peut-être le «Ville de Paimpol». On aperçoit aussi la cale que Puel avait intitulée dans la carte postale des Iles Chausey n°12 : «ILES CHAUSEY. - La cale de débarquement de la «Ville de Paimpol »», ce qui confirmerait la présence de ce navire sur la photographie.

                La composition est nettement horizontale, Puel fait alterner les zones sombres et les zones plus claires de manière à équilibrer l'image dont la dominante grise rend palpable l'humidité de l'atmosphère.

                La photographie dans son état physique présente un miroir d'argent dans l'angle inférieur droit, une tache jaunâtre dans la partie supérieure gauche, trois taches d'un liquide brun étalé ; enfin quelques imperfections sur le négatif, dues à quelques bulles dans la gélatine, transparaissent sur le positif, essentiellement sous le doris et devant celui-ci, se traduisant par des manques blanchâtres.

                Ah! j'oubliais, un cheveu de Puel sur le négatif apparaît entre les deux rochers de droite (une relique de l'artiste).

                Ce cliché fut utilisé dans le fascicule du Syndicat d’Initiative de 1913 p.73, sur les dépliants du Syndicat d'Initiative ainsi que sur un timbre fantaisie de couleur verte. Un autre cliché fut pris le même jour car une carte postale en fut tirée, la prise de vue est légèrement différente par son cadrage, pris plus vers la droite, de plus, le citadin s'est levé (une carte existe, éditée par Serrand).


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :