• Amateur Granvillais. – [Vue générale de Granville, vers l'église Saint-Paul]. - 11 x 8,3 cm. – Photographie sur papier baryté. Avant 1904

    Le dôme de l’église Saint-Paul n’est pas construit, cette photo a été prise depuis la montée du Moulin à vent, du temps où la passerelle métallique reliait la montagne à Judic (nom de la falaise où sera construit l’hôtel Normandy qui deviendra en 1967 la thalasso thérapie).


    votre commentaire
  • Amateur Granvillais. - Coupe du rocher où s'élèvera le Normandy Hôtel (Granville). - 5,8 x 6 cm. x 2. - Photographie stéréoscopique sur papier baryté. 1911

    Au premier plan à gauche le toit de l’ancien casino en plein démontage.

    Mon grand-père, Marcel Gautier, travaillait à cette époque chez son oncle Chevrolais, entrepreneur en peinture, il a récupéré un certain nombre de matériau de ce casino, les portes qui servirent à la construction de la villa quiétude.

    En face la montagne à Judic en cour de dérochement, coupe du rocher comme l’indique le titre précis de cette épreuve. Une autre épreuve existe où l’on voyait les ouvriers en plein travaux, je n’ai pu l’acquérir.


    votre commentaire
  • Leroy, M. – Entre piques et mordus 1950. – Photographie sur papier argentique.

    Leroy, M.

    Actif 1948 à 1970

    123, rue Georges Clemenceau à Granville et rue de la Plage à Saint-pair

    Tampon humide dos photos : "Studio M. Leroy / 123, rue G. Clémenceau / Granville"

    Sources : Pierre Garnier. - Photos.


    votre commentaire
  • Leroy, M. – Moi à 1 an. – Photographie sur papier argentique. 1959.


    1 commentaire
  • Serrand, René. - "Paillasse" organisé par Auguste Berthelot. - Photographie sur papier baryté. Photographie de famille. - 12,9 x 18 cm. 8 août 1926.

    René Louis SERRAND (1892-?) et Alice JARISE (1896-?)

    «Avis de Cession

    Suivant acte reçu par Me LEROUXEL, Notaire

    à Granville, le 7 Mai 1920.

    Monsieur Jean PUEL, photographe, demeurant

    à Granville rue Georges Clemenceau n°143.

    A vendu :

    A Monsieur René-Louis SERRAND, demeurant à

    Granville, 21 rue de la Petite-Houle.

    Le fonds de commerce de photographe et cartes

    postales que Monsieur PUEL exploitait rue

    Georges Clemenceau n°143.

    Avec prise de possession au paiement du jour

    de l’acte.

    Les oppositions au paiement seront reçues

    dans les 10 jours de la seconde insertion qui

    paraîtra le vingt deux Mai 1920, à Granville

    en l’étude de Me LEROUXEL, Notaire, où les

    parties ont élu domicile.

    Pour première insertion

    LEROUXEL»

     26 mai 1920 René Serrand fait paraître cette annonce dans Le Granvillais :

    Photographie de la Plage

    ____

     M. SERRAND, Successeur

    de M. Puel, a l'honneur d'infor-

    mer sa clientèle qu'il vient de

    réouvrir le RAYON DE PHOTOGRAPHIE

    et qu'il s'efforcera de maintenir

    la bonne renommée de la Maison.

    _______

    TRAVAUX D'AMATEURS

    _____

    Carte Postales, Portraits en tous Genres

    ___________

     AGRANDISSEMENTS

    ______

     TRAVAIL SOIGNE

    René Serrand est né au Theil (Orne) le 22 octobre 1892 et se marie à Granville le 5 juillet 1920 avec Alice Joirise, photographe, née à Paris 14e le 31 juillet 1896. A leur mariage il est domicilié à Saint-Quentin (Aisne) et réside à Granville, Alice est domiciliée dans le premier arrondissement de la capitale. Il succède donc à Puel au 143, rue des Juifs, et va réutiliser ses négatifs et son fonds de cartes postales en y apposant sa signature pendant les années 20 et le début des années 30 jusqu'à sa déconfiture vers 1933. Je sais par un courrier de famille daté du 19 février 1933 qu'il fait faillite à peu près à cette époque car il y est mentionné : «...j'ai pensé que ces deux photos [...] j'en ai quelques-unes c'est Garnier qui nous les a données c'est de la faillite de Serrand.».

    Suite aux modifications d’urbanisme que connaît la place du casino les bâtiments de la rue des Juifs du n°143 au n°149 seront rachetés en 1926 par la Société Hôtelière de Normandie afin de «dérocter» la falaise et dégager l'accès du casino et du Normandy-Hôtel. C’est après cette date qu’il rouvre son atelier au 123, rue Georges Clemenceau.

    René Serrand travaille avec des négatifs sur plaques de verre au Gélatino-Bromure d'argent, ses positifs sur papier argentique. Sa publicité mentionne également quelques autres spécialités : tirage charbon, platine, pastel, pointe-sèche, aquarelle, tirage sur Velox, et il peut pratiquer des travaux pour amateurs. Portraits d’art et photographies d’identité à la minute diversifient sa production dont les thèmes de prédilection restent les événements granvillais : cavalcades de carnaval, communion, défilés religieux…

    En outre il continue les éditions de cartes postales. En 1931 il vend également des T.S.F.

    Il meurt entre 1933 et 1938.

    Sources :

    -Annuaire almanach de Granville et environs. - Granville : Impr. Moderne, 1922-1924-1928.

    -Extrait d’acte d’état civil de mariage.

    -Grande fête d’été 28-29 juillet 1923 : Granville la Victoire. – Granville : Imprimerie Caraes, 1923.

    -Granville centre d'excursions de la Côte d'Emeraude Normande Monaco du Nord, 1930.

    -Granville Monaco du Nord. - Granville : Syndicat d'Initiative ; Paris : Editions Mayeux, 1931.

    -Matinée champêtre et artistique au parc de Grainville : Programme. - Granville : Impr. Caraes, Ca1922.

    -Photographies, cartes postales et pochettes de négatifs.

    -Union des Syndicats d'Initiative de la baie du Mont-Saint-Michel. - Paris ; Lyon : Impr. B. Arnaud, Ca1931.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique